MOI ET … MES RÈGLES

Entre nous, on est bien d’accord, cette période du mois n’est pas ma préférée. En général, quelques jours avant, j’ai envie de mordre la terre entière. La veille, je suis une loque qui pleure pour tout et n’importe quoi. Et ensuite, mon énergie est peu près aussi développée que celle d’un panda.

L’année dernière, à la même époque, j’étais en fin de grossesse et mes règles n’étaient plus qu’un vague et lointain souvenir. Haaaa quel bonheur.

Malheureusement, après la naissance de Minipouce, surprise surprise ! Non seulement mes hormones ont fait leur boulot et mes règles sont revenues, mais oh fabuleux, c’est comme si j’étais redevenue ado. Des règles douloureuses, abondantes et bien trop longues à mon goût. Et pompon sur la pomponette, je ne supportais plus les tampons.

Bon, vous me direz, c’est peut-être pas une mauvais chose, les tampons, c’est mauvais pour la planète et pour la santé. Grandesoeur essaie de me convaincre depuis des années de passer à la cup, et dans la théorie, je suis 100% avec elle. Mais dans la pratique, je ne le sens pas du tout, et le côté je rince ma cup à côté de Bigboss qui se lave les mains (oui, à mon boulot les lavabos ne sont pas dans les toilettes), c’est un peu rédhibitoire pour moi.

Me voilà donc partie à réfléchir aux alternatives, et en attendant, condamnée à revenir aux siiii confortables et si pratiques serviettes hygiéniques… Les serviettes lavables ? Merci mais non merci. Mais quand va-ton inventer un système un peu plus moderne que le Moyen-Age ?

Reste la tendance du moment dont j’ai vu passer les pubs sur les réseaux sociaux comme tout le monde, la culotte menstruelle.

Glamour quand tu nous tiens. Quel concept étrange, un peu comme garder la même serviette toute la journée. Mais comme je suis désespérée ne veux pas mourir idiote, j’ai décidé de faire fi de mes aprioris et de me renseigner.

La monomaniaque que je suis a donc cherché des tonnes d’informations sur le sujet. Toutes les marques vendent le même rêve : on enfile la culotte pour la journée, et un système de plusieurs épaisseurs de tissus absorbent le sang, tout en gardant le tissu en contact avec la peau parfaitement sec. Pas de toilettes à trouver en urgence, aucune sensation d’humidité, un confort comparable aux culottes normales, et c’est bon pour la santé.

Les culottes de règles seraient-elles la révolution ? La délivrance de la galère des règles ? Pour le découvrir, j’ai décidé de me sacrifier pour la cause, et de tester plusieurs marques.

Alors rendez-vous dans quelques semaines pour un nouvel article qui vous dira tout ce que vous avez voulu savoir ou pas sur ce sujet oh combien primordial.

Ca vous a plu ? Découvrez d'autre articles