LES 10 COMMANDEMENTS DE LA NOUVELLE MAMAN

conseils jeune maman accouchementQuand Minipouce est arrivé, je me suis vite sentie débordée. Chéri était hyper stressé à cause du boulot, et quand je l’attendais avec impatience en fin de journée, il me disait qu’étant en congé maternité, je pouvais passer ma journée à me reposer, contrairement à lui qui devait cumuler boulot et bébé. Vous imaginez ma réaction. Heureusement, après une journée à s’en occuper tout seul, il a repris ses esprits et réalisé que s’occuper d’un nourrisson, c’est un boulot pas facile facile.

En attendant, je vous mets ici les 10 conseils que j’aurais dû suivre (et que je suivrai sans hésitation si Minipouce a un petit frère ou sœur).

1. Douce envers toi-même tu seras

Conseil valable psychologiquement et physiquement ! Psychologiquement, votre vie vient d’être bouleversée. Minipouce certes, mais maxi chamboulement. Un rythme de patachon les premiers mois avec des jours et des nuits qui se confondent, une place pour chacun à créer, votre rôle de maman à inventer… Physiquement, vous venez de passer 9 mois à aider un petit alien à grandir en pompant votre énergie, puis vous avez passé quelques (ou de nombreuses, selon votre chance) heures à bosser dur pour le faire sortir. Et là d’un coup, boum, vos organes qui étaient tassés se retrouvent à se balader, bref, vous sortez d’un spa quoi.
Conclusion : soyez indulgente envers vous-même et prenez soin de vous.

2. Ton conjoint tu incluras

Certaines le font naturellement, d’autres un peu moins. Je ne vais pas vous sortir le refrain « vous restez femme avant tout, ne délaissez pas votre conjoint, habillez-vous canon et sortez en amoureux ». Pourquoi ? Parce que je n’y crois pas, on ne peut pas tout faire en même temps, et juste après l’accouchement, il y a peu de chances que vous vous sentiez d’humeur sexy, désolée du spoiler.
Conclusion : l’important, c’est de laisser une place importante à Chéri tout court, notamment en tant que père. La complicité reste, chacun trouve ses marques, et le romantisme reviendra naturellement, promis.

3. Des câlins de Minipouce tu profiteras

Vous avez parfois l’impression que vous allez devenir chèvre avec Minipouce collé dans vos bras en permanence ? Je compatis, mais n’oubliez pas de profiter. Le poncif est vrai : ça passe très très vite. Il y a fort à parier que dans quelques mois, vous aimeriez parfois retrouver ces moments de câlins où Minipouce dort sereinement dans vos bras.
Conclusion : profitez, et vous pouvez aussi le cumuler avec le commandement suivant ; une sieste avec Minipouce dans les bras, c’est tout bénèf pour tout le monde.

4. Des siestes dès que tu peux tu feras

Je sais, vous allez me rire au nez. Mais le ménage peut attendre, mijoter des petits plats aussi. La priorité : s’occuper de Minipouce, faire sa lessive et garder une maison avec une hygiène ok pour lui. Après, c’est douche si vous pouvez (youpiiiiii), et dodo pour vous aussi. Voir le commandement n°1 : votre corps a pris cher, il faut essayer de vous reposer au maximum. Dans une vie parfaite, vous devriez passer au moins 12h allongée par jour les premières semaines (hahaha, oui je sais…)
Conclusion : si vous devez choisir entre passer l’aspirateur ou dormir une heure, choisissez toujours la sieste.

5. Toute aide bienveillante tu accepteras

Les voisins vous proposent de faire des courses, votre mère de venir vous aider, vos copines de vous apporter des repas ? Acceptez ! Je n’ai même pas besoin d‘expliquer pourquoi si ?

6. Les visites des sage-femme et puéricultrice tu solliciteras (ou pas)

La Sécurité Sociale, dans sa grande générosité, vous offre deux visites de sage-femme à domicile après le retour à la maison, voire plus si celle-ci considère que c’est utile. La puéricultrice de la PMI de votre secteur peut aussi passer pour répondre à vos questions et vous donner des conseils avec Minipouce. Si le contact passe bien, ces visites peuvent vraiment vous soulager et vous aider à prendre confiance dans vos capacités de jeune maman anxieuse.

7. Le moral tu garderas

Votre bébé est adorable, c’est la chair de votre chair, vous l’aimez plus que tout et le protégerez envers et contre tout. Certes, certes, mais en attendant, les interactions au début sont limitées, vos hormones sont en chute libre, vos organes en vrac, votre cycle de sommeil explosé, et du coup, pompon sur la pomponette, vous vous prenez la tête avec Chéri pour des broutilles. Par-dessus ça, vous vous flagellez d’oser penser que vous êtes au bout du rouleau, vu que le monde entier vous répète à quel point vous devez être heureuse avec ce magnifique bébé.
Conclusion : vous avez envie de tout plaquer ou de vous enfouir sous votre couette trèèèèès longtemps ? Bienvenue au club, vous êtes normale. Oui oui. Encore une fois, soyez indulgente envers vous-même, et promis, le premier mois, c’est hyper dur, les deux suivants, ça l’est un peu moins, et après il y a  fort à parier que ça se calme largement. Gardez le moral, le tunnel a une sortie, et elle n’est pas loin !

8. Tes rendez-vous pour ton périnée tu prendras

Faites ce que je dis, pas ce que je fais. 11 mois après l’arrivée de Minipouce, je n’ai toujours pas commencé. C’est mal, oui je sais. Je vous conseille donc de ne pas faire pareil, sous peine de ne pas oser reprendre le sport. Prenez vos rendez-vous tout de suite, collez Minipouce dans les bras de son père, de vos parents ou d’une copine, et zou, rendez-vous chez la sage-femme.

9. Tout ce qui te facilite la vie tu choisiras

Etre mère, oui c’est merveilleux, mais c’est une grosse galère aussi, et ce secret, on vous l’a bien caché. Alors essayez de vous faciliter la vie dès que vous le pouvez.

10. Les conseils tu écouteras mais qu’à ta tête tu n’en feras

Quand vous devenez parents, un événement étrange se produit. Le monde entier semble penser que c’est son devoir de vous expliquer comment vous devriez faire avec votre bébé. Vous le portez trop, ou pas assez. Il ne faut surtout pas le réveiller, mais quand même si c’est trop long il faut le faire sinon il pourrait être sous-nourri. Le cododo non, mais le lit dans la chambre parentale indispensable. Bref, vous entendrez tout et son contraire, par des gens tous sincèrement persuadés qu’ils vous aident ; le corps médical, votre belle-mère, cette mère de famille nombreuse à la caisse du supermarché…
Conclusion : oui, les conseils sont toujours bons à prendre quand on est jeune maman, mais écoutez-vous avant tout. Faites comme vous le sentez au fond de vous en observant Minipouce. Il y a fort à parier que ce sera ce qu’il y a de mieux pour votre bébé. Conseil valable pour tout ce que vous ai dit dans cet article.

Ca vous a plu ? Découvrez d'autre articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.